Anti Virus1

Fausses informations, faux site Internet, Comment éviter de se faire piéger

3 Avril 2014 , Rédigé par Serge Publié dans #informatique, #information sur la securité informatique

Comment reconnaître les faux sites Web ?

 

Il y a de grandes chances pour que vous tombiez sur un faux site Internet. En plus des fausses informations dans les principaux médias, vous pourriez trouver des liens vers des sites spécialisés remplis de nouvelles satiriques et de blagues ciblées. Néanmoins, certains sites ne sont pas créés pour faire des blagues mais pour voler votre argent.

Comment reconnaître les faux sites Web ?

Les nouvelles parodiques ou satiriques

Ce genre existe depuis plus de 150 ans. L’un de ces fondateurs n’est autre que le célèbre auteur américain, Mark Twain. Internet a redonné à ce genre un nouveau souffle, il existe désormais de nombreux sites qui se dédient à ce genre de parodie. De tels sites sont facilement confondus avec des sources plus sérieuses car leur design est très respectable et il respecte toutes les règles d’un site Web ordinaire. Nous pouvons notamment mentionner des sites comme Le Gorafi.fr en France ou les sites anglophones The Onion, The Spoof, The Borowitz report, World Daily News Report et Private Eye. Certains de ces sites sont particulièrement « dangereux » car leur nom indique pas que le contenu a été inventé et vous pouvez uniquement vous reposer sur votre bon sens pour comprendre qu’il s’agit de fausses informations.

De nombreux visiteurs pensent que ces nouvelles sont vraies. Ne vous faites pas avoir, considérez comme faux ou satirique (suivant votre opinion ou votre humeur) tous les articles que vous trouvez sur des sites que vous ne connaissez pas jusqu’à ce que vous ayez vérifié les informations sur Google.

 

Les nouvelles liées à une personne

Cette blague est devenue populaire dans les années 2000 et continue d’exister, il existe des générateurs qui permettent de créer de fausses informations sur des personnes en particulier. Ce type de programme vous permet généralement de fournir le nom de la victime ainsi que d’autres données pour créer un titre convainquant : La victime a pris 100kg grâce à un régime à base d’hamburgers, a fait une donation de 20 To de films pornos à la bibliothèque municipale.

Si vous lisez une nouvelle sur vous-même, c’est certainement une blague. Il est très simple de le vérifier, sélectionnez le texte dans la barre d’adresse de votre navigateur et supprimer tout ce qui est inscrit après le nom de domaine principale du site d’informations. Vous vous retrouverez certainement sur un formulaire à remplir où il vous sera possible de générer ce genre de fausses informations par vous-même.

 

Les nouvelles liées à l’argent

Un thème plus sérieux. Ce genre de faux site fonctionne 24h sur 24, 7 jours sur 7 et ce toute l’année. Ils sont extrêmement dangereux. Je parle des faux sites de banques, de systèmes de paiement et autres institutions financières. Vous découvrirez peut-être ce genre de site à travers un e-mail alarmant : votre prêt a été approuvé, une transaction suspecte a été réalisée sur votre compte, votre carte a été bloquée, etc. Ce message ne contient en général aucuns détails : pour obtenir plus d’informations, vous devez cliquer sur un lien et entrer votre nom, votre mot de passe et peut-être votre numéro de carte bancaire sur le site. Néanmoins, il existe un détail très important. Le lien vous envoie vers un faux site. Il ressemble exactement au vrai mais toutes les informations que vous rentrez seront envoyées aux criminels et non pas à votre banque. Ce genre d’arnaque s’appelle de l’hameçonnage et c’est très courant de nos jours. Les fraudeurs créent également de faux sites de grandes enseignes de shopping en ligne, de sites de réservation, de géants Internet (Facebook, Gmail, iCloud, etc.).

 

Il est assez simple de repérer les messages et les sites d’hameçonnage

Il vous suffit de faire attention aux détails suivants :

  • Un message d’hameçonnage ne contiendra pas de salutations avec votre prénom et nom de famille.
  • Le message ne contiendra pas de précisions comme votre compte, votre numéro de carte, etc.
  • Le message contient toujours un lien sur lequel vous devrez cliquer pour obtenir plus d’informations ou résoudre le problème. Généralement, on vous informe également que vous pourriez avoir des problèmes si vous ne réglez pas le problème rapidement.

Ces simples critères vous permettront d’envoyer dans la corbeille les deux tiers des messages d’hameçonnage que vous recevez. Si vous avez un doute, il existe une solution très simple : ouvrez votre navigateur et tapez le nom de votre banque, de la boutique ou du service manuellement. N’utilisez pas le lien du message. Pour être certain de ne pas prendre de risque, vérifiez qu’il existe bien un cadenas vert dans la barre d’adresse, celui-ci indique qu’une connexion HTTPS est activée et que ce site est utilisé par une entreprise dont le nom apparaît à côté du cadenas vert.

Commenter cet article